Fantomette-et-éprouvettes

Fantomette-et-éprouvettes

Ténacité lactée...

images.jpg

 

 

Tout est dans le titre messieurs dames...  C'est par ces deux mots que Fantomette pourrait résumer l'allaitement de Riton depuis sa naissance il y a 3 mois et demi.

Mais avant de vous narrer en détails (si si Fantomette sait bien que vous en frétillez d'envie!!!) tout l'historique il lui faut préciser quelques points.

 

 * Fantomette écrit surtout cet article car elle aurait aimé lire des récits comme celui là avant de se lancer dans son premier allaitement avec Borisette, ce qui aurait peut être évité de le rater .Si ça t'intéresse tu peux relire l'épisode ICI.

 

* Toutefois il ne s'agit que de son humble avis à elle et de son humble expérience à elle. Ce récit n'engage que Fantomette qui ne prétend pas être un modèle.

 

Revenons donc à nos nichons!

 

La première expérience d'allaitement il y a 3 ans pour Borissette s'était donc rapidement soldée par un échec probablement lié avec le recul à différents facteurs. A savoir la fatigue intense avec une Borissette insomniaque!, une montée de lait trèèèès tardive , une Borissette ne sachant pas bien téter combiné à une Fantomette s'y prenant comme une poule ayant trouvé un couteau...  Une équipe médicale qui donne des conseils et son contraire...Mélangez cela, et vous obtenez un allaitement bancal qui se solde vite par un arrêt et laisse un sentiment d'échec et de culpabilité à la nouvelle môman...

 

Forte de cette expérience ayant laissé un goût amer à Fantomette, elle était bien déterminée à ne pas se faire avoir une seconde fois après la naissance de Riton. Cette fois ci elle en était sûre elle allait le vivre son putain d'allaitement!

 

Bon mais comme chacun le sait il y a la théorie et puis il y a la pratique... Et Fantomette elle peut te dire qu'elle l'a bien senti passer la pratique!

 

Après la naissance de Riton, ça a tout de suite été open bar, mise au sein à volonté pour favoriser la montée de lait. Fantomette avait aussi pris soin d'embarquer dans sa valoche de maternité un arsenal  avec des tisanes dites "spécial allaitement" qui puent le fenouil ( au petit déj avec ta tartine de confiture tu verras c'est un pur bonheur!) mais également de l'homéopathie pour favoriser la lactation.

Le problème chez Fantomette c'est qu'après ses deux accouchements , sa montée de lait elle se la joue un peu feignasse et c'est au moins vers le 5 ème jour qu'elle se réveille! Donc en attendant t'as beau filer le nichon au rejeton, il a un peu la dalle ! Et un rejeton qui a la dalle il pleuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuure .

 

Riton a beaucoup pleuré à la maternité, malgré la mise au sein très très très fréquente, provoquant quelques début de crevasses faut pas déconner non plus. Ah oui parce que en plus Fantomette t'as pas dit mais elle a la chance d'avoir une peau très très claire qui a la particularité d'être très fragile donc paye ta crevasse.

 

Mais Fantomette, à ce moment là elle sait qu'il faut tenir bon, donc elle persiste, elle met des boules quiès, elle serre les dents et en avant guingamp!

 

Bon ok elle a eu un moment de solitude quand dans 4 ème nuit, elle s'est retrouvée à 3 h du mat avec un tire lait pour filer à la seringue les 20 pauvres ml qu'elle avait réussi à extraire pour calmer un peu Riton et éviter à tout prix de commencer à lui filer des compléments.

Riton et Fantomette ont pu finalement sortir au bout de 5 jours de la maternité lorsqu'il a enfin réussi à reprendre un peu de poids.

 

Une fois à la maison, Riton semble savoir mieux téter que sa soeur donc pendant 15 jours l'allaitement se passe relativement bien. Elle dit relativement car les crevasses sont quasiment parties mais l'extrême sensibilité des mamelons rend le moindre frôlement de vêtement  ou contact très douloureux .

 

Et au bout de 15 jours, une douleur au sein droit apparait en début de tétée qui rapidement se propage au sein gauche et dure toute la tétée puis même parfois après la tétée. Une douleur terrible, un peu comme si on te pinçait le mamelon et qu'on le tordait très fort. Et là le diagnostic de la sage femme tombe, madame vous avez une candidose...

 

Une candidose c'est en gros une mycose des miches!

 

Un premier traitement de 15 jours est prescrit et ne voyant pas d'amélioration au bout de 10 jours, Fantomette va voir son médecin traitant (fort gentille mais pas bien au clair sur l'allaitement...) qui pense qu'il s'agit d'une crevasse qui se serait infectée, donc pommade antibio... Sans grand succès.

 

Et Fantomette pendant c'temps là tournait la manivelle!!!!!! Et dérouillait sévère!!! Mais elle ne lâche pas!!! Vous commencez à comprendre le choix du titre de cet article hein! Du genre tenace la Fantomette!

 

Retour auprès de la sage femme, adorable mais qui a épuisé son arsenal thérapeutique, et qui envoie Fantomette vers une collègue qui s'est spécialisé comme consultante en lactation...

Cette dernière pense qu'il s'agit bien d'une candidose tenace et prescrit un ensemble de soins locaux à faire chaque jour dont l'application chaque soir de violet de gentiane sur chaque mamelon.

 

Et comment te dire?! Le violet de gentiane ça colore très très fort. Donc pendant une bonne semaine Riton ressemblait un peu à un membre du groupe Kiss* .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 20170212_113720.jpg

 

 * Aucun enfant n'a été maltraité pour cette photo... ;)

 

 

Donc de traitements en essais divers, ça fait à ce moment là deux mois que Riton est allaité mais dans la douleur pour Fantomette! Se rajoute au catalogue des emmerdes un vasospasme des mamelons qui contribue grandement à la douleur...

 

Loin de l'image qu'elle s'était fait de l'allaitement. Et puis un jour, Fantomette  se dit qu'elle est en train de virer barge, elle ne pense plus qu'à ça. La journée est rythmée par la douleur, elle appréhende chaque nouvelle tétée et inconsciemment doit les écourter pour ne plus avoir mal ce qui provoque une prise de poids insuffisante chez Riton à un moment donné.

Culpabilité, larmes, découragement, déception...

 

Alors Fantomette craque et file à la pharmacie pour acheter lait biberons et enfin ne plus souffrir. Elle se sent libérée à ce moment là. Mais en même temps elle sait qu'elle n'est pas prête à arrêter.Alors elle n'arrive pas à s'en servir...

C'est un peu bizarre à expliquer , le fait d'avoir les biberons et le lait artificiel mais sans s'en servir c'est un peu comme un fumeur qui aurait arrêté mais qui aurait besoin de garder un paquet de clopes chez lui au cas où...

 

C'est complètement con elle en convient mais le fait de savoir qu'elle a le choix, si sur une des tétées de la journée elle n'a pas envie de donner le sein elle peut donner un biberon ça lui fait du bien...

Elle s'en est servi quelques fois,surtout en fin de journée lorsque les doudounes comme dirait Borissette avaient déjà pris cher toute la journée...

 

Ouais c'est bien beau mais au final elle en est ou Fantomette à 3 mois 1/2 de vie de Riton. Et bien Riton est toujours allaité exclusivement  et Fantomette n'est pas peu fière. C'est sa victoire à elle.

Elle a tenu bon, malgré les nombreuses difficultés. Cela lui a aussi permis de renforcer le lien un peu fragile qui l'unissait à Riton à cause de cette grossesse chaotique...

 

  Alors ne vous méprenez pas hein!!! C'est pas tout rose, Fantomette a fait depuis longtemps le deuil d'un allaitement où la mère et l'enfant sont en symbiose et béats d'admiration l'un pour l'autre...

Par ici ça ne ressemble pas à ça. Les douleurs sont très supportables et relèvent plus de l'inconfort à présent.

Riton est souvent agité sur le sein pour elle ne sait quelle raison et il aura fallu deux bons mois pour pouvoir dire que "ca roule pas trop mal".

 

Alors oui biensur , Riton ne fait pas ses nuits et réclame à boire au moins deux fois par nuit mais au final Fantomette s'en fiche. Elle ne regrette pas ce parcours, elle est fière d'avoir réussi là ou hier elle avait échoué.

Tout cela pour dire aux futures mamans qui veulent allaiter et aux déjà maman qui voudraient réessayer pour un nouvel enfant qu'on peut y arriver.

 

Fantomette n'est pas mieux que les autres, elle serait même moins bien équipée vues les difficultés rencontrées mais si on s'accroche et qu'on est soutenue alors on y arrive. Le soutien est un outil indispensable et Fantomette remercie sa sage femme qui a répondu présent durant les moments de doute et découragement.

 

Et quand on la questionne sur la durée d'allaitement qu'elle prévoit, Fantomette répond souvent probablement jusqu'au début de la diversification... Mais qui sait elle jouera peut être un peu les prolongations...

 

 

 



13/04/2017
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres