Fantomette-et-éprouvettes

Fantomette-et-éprouvettes

Que restera-t- il?

 

 

 

 

 

 Samedi 27 septembre 2014:

 

 

 

 

 

 Il garde la tête baissée.Son visage est fermé et il répond par des monosyllabes à la psychologue. Le chauffage est allumé mais pourtant l'ambiance est glaciale dans le bureau. 

 

«Je ne sais pas pourquoi je suis là. Je n'ai pas grand chose à dire je suis content des soins que vous prodiguez à ma mère .»

 

« Cette rencontre permet un moment d'échange avec les familles des résidents que nous accueillons. Cela permet de soulever d'éventuels problèmes et de vous donner la parole.» poursuit la psy.

 

« Oui comme je vous l'ai dit je trouve que l'on s'occupe bien d'elle ici. De toutes façons maintenant qu'elle ne parle plus et ne peut plus se lever elle n'a pas besoin de grand-chose .

Depuis qu'elle a attrapé cette foutue maladie (Alzheimer), je me demande si c'est encore utile que je vienne la voir. Je parle seul et je ne sais même pas si elle me voit.»

 

« Peut-être pourriez-vous nous la décrire avant sa maladie. Comment était-elle ? Avait-elle des loisirs ?»

 

« Eh bien elle n'aimait pas tant de choses que ça. Quelques jeux télévisés et surtout s'occuper des affaires des autres ,surveiller les voisins … »

 

 

 C'est à cette scène que Fantômette a assisté vendredi dernier dans le cadre de son travail. En effet, elle a récemment pris de nouvelles fonctions de cadre infirmier dans une maison de retraite. A ce titre elle assiste à ces entretiens.

 

Ce fils dégageait un mélange de tristesse, de lassitude et de colère lorsqu'il a évoqué sa mère. Et fantomette n'a pas pu s'empêcher de se demander ce que Borissette répondra à cette même question dans 50 ans.

Quelle vision aura-t-elle de sa mère? Que restera-t- il des valeurs que Fantomette a tenté de lui transmettre ?

Lorsque les mots se feront rares dans la bouche de Fantomette et que son esprit sera embrumé, lorsque ce sera à Borissette que reviendra la lourde tâche de faire la synthèse d'une vie que restera-t-il?

 

 

Alors ce blog, aussi modeste soit-il est un grand cri d'amour pour toi ma Borissette. Je t'aime n'en doute jamais!

Je tâcherai de t'offrir une vie aussi heureuse que possible,te transmettrai les valeurs qui font de moi la femme que je suis et qui je l'espère ne te donnera pas matière à rougir.

 Tu leur diras toi que j'ai eu une vie heureuse. Tu leur expliqueras à quel point ça été un bonheur de t'avoir porté,de te voir grandir et m'émerveiller même si le chemin fut long et chaotique. Tu leur souffleras que tu souhaites à quiconque une telle vie.

Lorsque ce sera à toi de prendre la parole en mon nom mon adorée,j'espère que dans ta voix on pourra y deviner de la fierté,et de l'amour .J'espère que les anecdotes drôles,cocasses ou émouvantes se bousculeront dans ton esprit...

 

 Voilà ma Borissette ce que j'aimerais qu'il te reste de moi dans 50 ans...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



28/09/2014
6 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres